ARAC03 est une association loi de 1901 déclarée au JO du 8 juillet 2013.


Mentions légales


Responsable de la publication :

Madame Catherine GENET

8, rue de la Glacerie

03100 Montluçon


Hébergeur : OVH

2, rue Kellermann - BP 80157

59053 Roubais cedex1

L’association

Le mot de la présidente :






L’association a pour but de défendre la vie et la sécurité des habitants riverains et des travailleurs de l’usine All’Chem ; usine chimique classée « Seveso 2 ».


A la suite de la catastrophe d’AZF les pouvoirs publics ont mis en place un procédé de réaménagement du territoire et de protection de la population (PPRT) qui consiste notamment à évacuer les gens résidant trop près de l’usine ou à les obliger à se confiner en cas d’alerte. Cela conduit à découper le quartier en zone d’affectation différente suivant la proximité de l’usine et les risques.

Les habitants et travailleurs du quartier concerné par l’usine All’Chem estiment que ces dispositions ne les protègent en rien du danger d’explosion et surtout du risque d’émanations de gaz mortels.

En effet, la lenteur de la procédure de déclenchement de l’alerte et la vitesse de propagation des gaz retirent toute réelle possibilité aux habitants de se mettre en sécurité.

Les populations exposées ne peuvent se trouver en permanence près d’un lieu de confinement, ce qui réduit considérablement le nombre de survivants éventuels, et l’intérêt du dit confinement.

Le temps que mettraient les responsables de l’usine à déclencher l’alerte ferait que le gaz mortel aurait eu le temps de faire son oeuvre. On note d’ailleurs que faute d’une volonté réelle d’information, la majorité des habitants concernés ne connaissent pas la conduite à tenir en cas d’alerte.


Face à un danger mortel reconnu, même si il est volontairement sous estimé par les autorités, les pouvoirs publics mettent la population en devoir de se protéger elle-même plutôt que de rechercher des solutions au sein de l’usine qui mettraient fin au danger potentiel.

A l’origine secteur industriel, tout l’environnement autour de l’usine s’est transformé au fil du temps et les constructions se sont multipliées avec la bénédiction des autorités municipales : lycée, complexe sportif, maison de retraite, pavillons, secteur commercial… Désormais la zone entourant l’usine est clairement une zone d’habitation et de commerce qui rend impossible la cohabitation avec une usine polluante et dangereuse.


En 1979 quand St-Gobain est parti et a vendu son parc immobilier, l’usine (dixit les pouvoirs publics) n’était pas dangereuse (dixit les pouvoirs publics) ! Mais l’accident de Toulouse avec AZF a hélas montré que les déclarations des autorités sur l’absence de danger des sites industriels n’avaient que peu de crédibilité.

Il a fallu plusieurs interventions de divers intervenants après de nombreux incidents pour que l’usine All’Chem soit classée Seveso 2 ( la plus dangereuse), et qu’il soit fixé un périmètre de danger autour de l’usine. Alors même que l’urbanisation autour de l’usine s’accélérait, le périmètre de sécurité se rétrécit de plus en plus. Pourtant le produit le plus dangereux : le bromure de méthyle est toujours présent et représente toujours un risque mortel pour la population. A savoir que ce gaz est inodore, ce qui le rend d’autant plus dangereux. A qui fera-t’on croire de nouveau que, comme le nuage radioactif de Tchernobyl, le gaz s’arrêtera net aux limites du périmètre défini par les pouvoirs publics.


Il serait, de toute évidence, plus logique que l’usine soit déplacée afin de libérer l’espace et permettre au quartier de se développer comme il a déjà commencé à le faire avec le complexe commercial en construction. Cette usine archaique outre sa dangerosité, pénalise tout le développement économique du secteur et au-delà de la ville. Nous estimons qu’All’Chem n’a pas de protection suffisante par rapport aux produits dangereux qu’elle utilise : bromure de méthyle , dioxine de soufre….

L’usine Adisseo de Commentry propose actuellement à des usines chimiques de venir s’installer dans  leur zone où ils ont les terrains adéquats pour leurs activités et les moyens de sécurité adaptés. Cela permettrait ainsi de refaire d’All’Chem une usine moderne, fonctionnelle et sécurisée ce qui n’est pas le cas actuellement ; de plus dans un secteur dédié à la chimie avec tous les moyens de sécurité et d’organisation souhaitables.


Ce serait une solution de bon sens, qui aurait certes un coût ; mais la santé des riverains de l’usine n’aurait-elle pas elle aussi une valeur que nos responsables publics pourraient prendre en compte ?



Association ARAC03

8, rue de la Glacerie

03100 Montluçon



ass.arac03@gmail.com


Pour nous contacter utilisez les coordonnées de l’association ci-dessous :





Liens

Fédérarion Allier Nature Environnement.

Accès au site.


www.regardactu.com

Accès au site.


Blog PCS et Résilience.

Accés au site.


Prévention des risques accidentels.

Accès au site.


All’Chem-Axantis.

Accès au site.